NOTE D’INFORMATION – PLANIFICATION DU SECTEUR EST EN LIEN AVEC LA RÉVISION DU PLAN D’URBANISME

Avis publics  

En vertu de la Loi sur l’aménagement et l’urbanisme, des grandes catégories d’affectations du sol doivent être déterminées dans un projet de plan d’urbanisme. Par conséquent, le projet de plan d’urbanisme adopté par le conseil municipal le 30 août 2021 propose différentes vocations du territoire et identifie de façon générale la nature des grands groupes d’usages pouvant être autorisés dans chaque grande affectation du sol. Il s’agit d’un exercice de planification à grande échelle qui ne permet pas d’identifier quels seront précisément les usages autorisés au terme de l’exercice de planification requis lors de la révision du règlement de zonage.  

Extrait du plan des grandes affectations du sol

extrait des grandes affectations du sol.png (93 KB)Source : annexe 3A du projet de plan d’urbanisme

La grande affectation du sol commerciale proposée en bordure des rues Saint-Félix, Lionel-Groulx et Clément-Lockquell est illustrée en rouge ci-dessus. Conformément au tableau 5 du projet de plan d’urbanisme, la description générale de la grande affectation du sol commerciale regroupe différents grands groupes d’usages, notamment les groupes « Administration et services professionnels » et « Vente au détail et services personnels » qui sont généralement reconnus comme étant compatibles et complémentaires avec les usages résidentiels.

Extrait du tableau 5 « Grandes affectations du sol »

extrait tableau 5.png (77 KB)   PUR : périmètre urbain régional

Bien que cette grande affectation du sol inclut des groupes d’usages pouvant générer des nuisances pour le voisinage, tels que les groupes « Vente au détail et services de véhicules automobiles » et « Vente et services à contraintes », la planification proposée par la Ville dans le projet de plan d’urbanisme n’est pas d’autoriser des usages incompatibles avec le milieu résidentiel existant. Au contraire, en autorisant certains usages administratifs et commerces de proximité, l’objectif est plutôt de favoriser le développement d’un milieu de vie complet où il serait possible d’effectuer un plus grand nombre d’activités quotidiennes à distance de marche de son habitation. Si les démarches de consultation publique démontrent un besoin de la population du secteur, il serait donc envisageable d’autoriser des commerces de proximité tels qu’une salle de sport, une boulangerie, une pharmacie, un café, un salon de coiffure, un restaurant, une crèmerie ou une épicerie de quartier en plus de certains établissements d’administration et de services professionnels de faible envergure.

Dans le même ordre d’idées, la sixième grande orientation d’aménagement et de développement du projet de plan d’urbanisme prévoit d’aménager le territoire de façon résiliente afin de protéger les biens, les personnes et la qualité de vie des citoyens. Le premier objectif de cette grande orientation est d’intégrer la compatibilité des usages dans la planification et la gestion de l’aménagement du territoire. En d’autres mots, la révision prévue du règlement de zonage permettra d’identifier précisément quels usages administratifs et commerciaux pourraient être autorisés dans le secteur en raison de leur compatibilité et leur complémentarité avec les usages résidentiels existants. Évidemment, les usages susceptibles de créer des nuisances importantes pour le voisinage seront à proscrire et l’intégration harmonieuse des nouveaux usages sera favorisée notamment par l’utilisation d’un règlement sur les Plans d’implantation et d’intégration architecturale (P.I.I.A).  

Enfin, la troisième grande orientation d’aménagement et de développement du projet de plan d’urbanisme prévoit d’améliorer la qualité de vie des résidents. Le premier objectif de cette grande orientation est d’aménager des milieux de vie sécuritaires et favorables à la santé de la population. Par nos choix en matière d’urbanisme, il est possible d’avoir un effet bénéfique sur la santé de la population, notamment en favorisant la mobilité active par le développement de milieux de vie plus complets.

Vous avez des questions?

Pour toute question ou information complémentaire, nous vous invitons à communiquer avec:

M. Mathieu Després, chargé de projet en urbanisme 

Par téléphone : 418 878-4662 poste 5410

Par courriel : mathieu.despres@vsad.ca

 

Toutes les alertes